Pleins feux : Milieu de travail 4.0

Kaut-Bullinger se prépare pour son incursion complète dans les solutions complètes de poste de travail.

0

Offrir des solutions plutôt que de simples produits est de plus en plus le nom du jeu dans l'industrie des fournitures commerciales d'aujourd'hui. Le revendeur indépendant allemand Kaut-Bullinger a porté le concept à un nouveau niveau, l'appelant « Workplace 4.0 as a Full Service ». OPIHeike Dieckmann de s'entretient avec Cordula Adamek, directrice générale de la division B2B de l'entreprise (le Büro-Systemhaus), sur le tout nouveau concept, ce qu'il signifie et comment il est conçu pour mettre l'entreprise sur la voie de la croissance pour l'avenir.  

OPI : Parlez-moi de « Workplace 4.0 as a Full Service » chez Kaut-Bullinger. 

Cordula Adamek : Comme notre environnement de travail évolue à un rythme sans précédent, les exigences relatives aux processus de travail sur le lieu de travail changent également. Je suis convaincu que seuls les fournisseurs innovants et progressistes qui répondent à ces besoins seront en mesure de se démarquer – et même de survivre – à l'avenir.

L'idée de Workplace 4.0 en tant que service complet chez Kaut-Bullinger a d'abord été conçue en pensant aux documents papier et à leur traitement numérique. L'expérience a cependant montré qu'il est beaucoup trop restrictif de condenser le concept au seul segment de la copie et de l'impression. La numérisation toujours croissante nécessite une perspective beaucoup plus large. 

Workplace 4.0 est pour nous un ensemble complet : il comprend un poste de travail ergonomique ; tout l'équipement informatique nécessaire complété par la maintenance et le service de tous les systèmes et appareils ; l'analyse et la gestion du parc d'impression ainsi que l'approvisionnement automatisé et contractualisé en consommables ; et le réapprovisionnement de tous les autres produits nécessaires.

Workplace 4.0 est une application et un concept généraux, mais qui peuvent être hautement personnalisés.

OPI : Pourquoi est-il nécessaire de créer une solution client complète comme celle-ci ? 

CALIFORNIE: Outre les conditions génériques du marché, les demandes spécifiques de nos clients concernant leurs sources d'approvisionnement et ce qu'ils attendent de leur fournisseur B2B évoluent également. Dans le passé, l'accent était souvent mis sur le produit, le prix et la rapidité de livraison ; aujourd'hui, il s'agit d'une gamme complète de services et de solutions très orientés vers les besoins individuels des clients.

Recruter et retenir des collaborateurs hautement qualifiés est devenu plus difficile – et très coûteux si l'on tient également compte du développement professionnel continu – pour les entreprises. Ainsi, les employeurs souhaitent se concentrer sur les compétences de base de leur personnel et les maximiser, plutôt que de perdre du temps et de l'argent dans des activités périphériques, telles que la recherche et la mise en œuvre de nouvelles technologies et solutions qui leur permettent de faire leur travail plus efficacement. 

En tant que fournisseur de produits et de services sur un marché de plus en plus "me-to", cela devient notre travail - nous devons différencier notre offre et apporter une valeur ajoutée à nos clients. Workplace 4.0 fait tout cela.

OPI Quels ont été les principaux défis dans la réalisation de Workplace 4.0 ?

CALIFORNIE: Réaliser réellement que le marché et ses exigences évoluent est le premier défi. Développer de nouvelles solutions telles que Workplace 4.0, puis les mettre en œuvre et les intégrer réellement dans le tissu de votre entreprise avec un accompagnement complet des employés en est une autre.

Vous avez également besoin du soutien de tous les participants au processus. Inspirer nos partenaires fabricants à se joindre à nous et à partager nos visions et nos idées a certainement été un défi. Afin de proposer les produits les plus innovants disponibles, nous dépendons énormément de cette collaboration avec nos partenaires ainsi que de la volonté de nos clients d'investir dans de nouveaux concepts.

OPI : Quels ont été les critères de sélection des fournisseurs avec lesquels travailler ?

CALIFORNIE: Dans la première phase du projet, nous avons délibérément limité le nombre de fournisseurs ainsi que de clients que nous avons approchés. Workplace 4.0 n'est pas du tout un concept unique et, à ce titre, les fournisseurs ainsi que les groupes de clients varient considérablement. 

La flexibilité de notre part est une condition préalable à la réalisation de ce travail. Ce que nous pouvons déjà dire, c'est que toutes les parties ont manifesté un grand intérêt pour l'idée et souhaitent travailler avec nous. 

OPI : Quel est donc le délai pour Workplace 4.0 ?  

CALIFORNIE: L'objectif est de finir de jeter les bases de Workplace 4.0 au cours de l'exercice en cours qui, pour Kaut-Bullinger, se termine le 31 mars 2018. Nous avons travaillé dur ces derniers mois pour préparer cette solution fortement axée sur les services qui comprend également un offre hautement consultative. 

Dès le début, nous avons impliqué nos clients sélectionnés de manière pratique dans la première phase de test. Nous avons également participé à des foires commerciales et à une grande variété d'autres événements pour faire connaître l'idée. Cela dit, le marketing professionnel et très spécifique de Workplace 4.0 est prévu pour le nouvel exercice.

OPI : Pouvez-vous donner un exemple typique d'un service que vous pourriez offrir à un client ? 

CALIFORNIE: Une application de Workplace 4.0 est par exemple d'équiper une salle de réunion ou un « salon moderne » pour un client. Dans le passé, il s'agissait généralement d'une grande table avec un certain nombre de chaises identiques. Maintenant, nous proposons une table réglable en hauteur avec des tabourets réglables en hauteur et différentes options d'assise. Les technologies de conférence modernes, y compris Skype ou Teamviewer, font partie intégrante du package, tout comme les options d'éclairage et d'isolation acoustique, et l'accès à notre boutique en ligne Büro Express pour un processus d'approvisionnement simple.

Les réunions aboutissent généralement à des documents de quelque nature que ce soit. Celles-ci sont désormais principalement numériques et notre objectif est de supprimer complètement le besoin de copies papier. Notre mission est de permettre à tous les participants d'accéder aux documents originaux, modifiés, annotés, complétés et signés sans avoir besoin d'être au même endroit. Il s'agit de faciliter le flux de travail et la chaîne de processus. 

OPI : Quelle est l'importance aujourd'hui d'avoir un service plutôt qu'une simple offre de produits transactionnels ? 

CALIFORNIE: C'est absolument essentiel pour les revendeurs s'ils veulent rester pertinents et attractifs sur le marché. 

Cela dit, pour Kaut-Bullinger, les affaires transactionnelles continueront également d'être une partie importante de l'entreprise au cours des prochaines années, soutenues par des investissements considérables dans les domaines du marketing, de l'e-business et du e-commerce. 

En ces temps de baisse des marges et de baisse de la demande, la chaîne de valeur numérique doit être en phase avec le besoin d'une gamme complète de produits.

Les deux volets d'activité ont leur pertinence et leur raison d'être, mais je pense que l'équilibre penchera dans un avenir pas trop lointain, les offres de services et de conseil l'emportant sur le côté transactionnel. 

OPI : Que considérez-vous comme le lieu de travail ultime du futur ?

CALIFORNIE: Je ne suis pas convaincu que cela existe. Au moment où nous pensons l'avoir trouvé, il sera déjà à nouveau obsolète.

Ce que je crois, c'est que tous les outils à notre disposition qui sont au cœur de la communication et de la mise en réseau mondiale des entreprises - réseaux de communication, appareils mobiles, outils logiciels - ne sont en aucun cas encore utilisés à leur plein potentiel. Pour moi, y parvenir est le plus grand défi à venir. C'est l'objectif central de l'utilisation de Workplace 4.0 et de la chaîne de valeur numérique associée.

OPI : Le concept Workplace 4.0 couvre-t-il toutes les parties de Kaut-Bullinger ou principalement le Büro-Systemhaus ? 

CALIFORNIE: Eh bien, nous n'en sommes qu'au début et actuellement, l'accent est mis sur le secteur B2B et, en tant que tel, est dirigé par la division Büro-Systemhaus. À moyen terme et avec plus de données et d'informations spécifiques aux clients, je vois un développement ultérieur et une mise en œuvre étendue comme une possibilité distincte. 

L'objectif ultime est de faire du concept une unité commerciale autonome chez Kaut-Bullinger qui, à terme, couvrira toutes les parties du groupe.

OPI : Où en est maintenant le Büro-Systemhaus de Kaut-Bullinger sur sa trajectoire de croissance ?

CALIFORNIE: Notre Büro-Systemhaus s'est fortement développé ces dernières années, avec un accent particulier sur la réorientation stratégique et l'expansion de notre activité de solutions. Notre objectif était d'atteindre un degré de spécialisation encore plus élevé et de nous différencier en tant que fournisseur de solutions innovantes. Je crois que nous l'avons déjà largement fait, nos résultats dans le segment 3D, par exemple, en témoignent.

Workplace 4.0 combine de nombreux domaines de ce que Kaut-Bullinger offre aujourd'hui. À eux seuls, certains produits et services pourraient n'offrir que des opportunités de croissance limitées ou pourraient déjà stagner ou décliner. Mais en tant que concept global et fourni sous la forme d'un ensemble de services spécifiques au client avec un très haut niveau de conseil, je suis convaincu qu'il générera de la croissance ainsi qu'une fidélisation à long terme de la clientèle.